Restauration et problèmes des cristaux

Sur cette page, je vais tenter de présenter l'ensemble des problèmes que l'on peut rencontrer lors de l'acquisition de cristaux  et plus généralement de pièces anciennes en verre et en cristal.

 

Il est très important de préciser un détail :

il est impossible de rajouter de la matière sur une pièce, on en peut qu'en enlever.

Il est toujours possible de recoller, mais les dégâts, si on laisse la pièce en l'état, seront  visibles et irréversibles.

 

A partir de cette information, il faut prendre en compte ces éléments lorsque l'on achète une pièce

et que celle-ci présente l'un des problèmes suivants ou tout les problèmes ensembles.

L'un ne chasse pas l'autre, souvent ils se complètent.

1. Les éclats

Les éclats, micro-éclats, égrenures et autres "petits" dégâts résultants de chocs le plus souvent situés sur la partie extérieure.

2. Les griffes de frottements

Les griffes de frottements à la base de la pièce sont  souvent dues aux surfaces rugueuses des meubles et au manque de soins

lors du déplacement  des vases. Rare sont les pièces ne présentant pas ce problème.

3. Les griffes intérieures

Les griffes de frottements à l'intérieur des vases, le pus souvent causée soit par des éponges mal employées (le mauvais coté) ou le type d'éponge (laine de verre), soit par les bagues, alliances et autres bijoux, qui ne sont pas retirés avant d'effectuer le nettoyage.

Dans le cas des bijoux, les rayures sont très profondes.

4. Les griffes extérieurs

Ce point ne concerne en pratique que les pièces de couleurs, dites "doublées", de par le fait que lorsqu'elles sont clairs,

le travail de restauration est bien plus "simple".

Ce type de griffes pose un soucis important.

Sachant que la couche de cristal de couleur est superposée à la couche de clair lors du soufflage en fusion, et que pour obtenir un décor, un design ou une forme particulière

le tailleur dois enlever par  endroit la couche couleur pour faire apparaître le cristal clair,

il est évident q'une griffe ou un dégât sur la partie colorée sera probablement irrécupérable sans retaille.

Il existe plusieurs cas de figure que j'exposerai plus tard mais il faut bien prendre en compte que c'est un "problème" à ne pas négliger.

5. Les Fêles

Les fêles sont dues soit à des chocs, soit à une réaction thermique (eau bouillante).

6. La corrosion ou " Maladie du Verre"

Il s'agit généralement de traces blanches dont l'apparence est identique à un dépôt calcaire mais qui ne s'enlève pas après un traitement au vinaire, à "l'anti-cal" ou aux pastilles de nettoyage anticalcaire pour dentier.

C'est ce que l'on appelle une maladie, qui touche beaucoup de cristaux et de verres et qui malheureusement est une attaque corrosive sur les paroi interne des pièces due au temps, à la qualité de l'eau employée pour les remplir ou divers facteurs difficilement définissables.

Ce problème est fréquent et l'ors de l'achat, il est extrêmement difficile de dire si le dépôt dans la pièce est du au calcaire ou à la corrosion, surtout si il se présente avec une couleur blanchâtre et que la pièce n'as pas été lavée depuis longtemps (brocante).

Parfois se dépôt se présente comme des taches brunâtres ou de couleur pétrole.

Exemple de pièce  

la pièce suivante présente 5 problèmes:

 

1. Des éclats sur les arêtes inférieures,le pastillage supérieur et le bord de la base (Au total 21 éclats)

 

2. La base est entièrement griffée au point d'en être quasiment dépolie.

 

3. Énormément de griffes sur toute la  partie intérieure et le fond (nettoyage probable à la laine de verre ou autre de même type....).

 

4. Griffes dans la couleur.

 

5. Corrosion blanchâtre sur toute la partie interne.

 

Il est donc évident que cette pièce peut être qualifiée de "très très mauvais état - voir irrécupérable"

Mais diverses solutions existent longues, fastidieuses et souvent coûteuses..... J'y viendrai plus tard.